Bonjour à vous qui pénétrez sur mon blog Mi-ange/Mi-démon. Tout d’abord, pour les personnes âgées de moins de 18 ans, merci de cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite et BYE.

Bon maintenant que nous sommes entre adultes, je vous laisse découvrir ce blog. J’ai la chance de jouer dans le monde de la fessée, avec deux hommes, un que j’appelle « mon chenapan » et un autre qui est mon Educateur. Si j’ai fait ce blog, c’est pour vous faire partager la complicité que je vis avec l’un comme avec l’autre.

Vous trouverez donc des récits de l’éducation de mon chenapan, de mon éducation par mon Educateur, de fessées que j’ai reçues ou données avec d’autres personnes. Il y a aussi des récits tirés de mon imagination comme un long récit sur la vie au pensionnat, Aline et Thierry et d’autres.

J’ai essayé de classer cela par sujet et que j’alimenterai régulièrement. J’espère que vous vous y retrouverez et aurez plaisir à y revenir. Merci pour votre visite et n’oubliez pas les commentaires, cela fait toujours plaisir.

dimanche 24 septembre 2017

La fessée de Lylye ... écrite par la chipie


Madame Mary arrive, pour le moment je me sens sereine, je suis très heureuse de la revoir malgré ce qui va pouvoir m’arriver ensuite lol. Nous nous installons dans le canapé et commençons à discuter de sujets divers. Mon DLPFA est attendu pour les environs de 20 heures, je demande à Madame Mary si elle désire boire quelque chose et je lui propose du jus de pomme mais refuse de commencer à manger l’apéro sans la présence de mon DLPFA, elle est très bien éduquée. 


Vers les 20 h 30, arrive mon DLPFA, le pauvre n’a pas eu la même chance que Madame Mary et fut coincé dans les embouteillages. Bref, il s 'installe et nous débutons l’apéritif, tranquillement, je suis étrangement de moins en moins sereine car je sais ce qui va m’arriver dans un court délai, et oui car je vous explique sur un un logiciel de messagerie que je nommerai pas j’ai été insolente à l’encontre de Madame Mary, j’ai osé la traiter d’ ancêtre, elle a été choqué et m’ a dit que je méritais d’être sévèrement punie et que je devais en faire part dans les plus brefs délais à mon DLPFA, sans quoi la menace qu’elle le dirait à mon fesseur se ferait sans tarder. Quelle dureté, quelle sévérité ! mais je la connais et je sais qu’elle en est fortement capable cette coquine lol. Le moment « m » est arrivé et mon DLPFA  et Madame Mary me demande de me mettre debout devant eux et de leur dire pourquoi je dois être punie. Donc je m’exécute et j’avoue avoir osé traiter Madame Mary d’ancêtre et qu’il était normal que je sois punie pour être pardonnée et expiée de mes fautes. Donc Madame Mary  me demande de me mettre en travers ses genoux et commence d’ores et déjà à claquer sur mon legging robe relevée , cela commence doucement mais rapidement les claques s’intensifièrent, il faut dire qu’elle claque fort Madame Mary, elle me demande de compter mais après, personne ne me dit rien à moi je ne suis pas médium ! comment je peux savoir … pff par conséquent elle recommence au début, cela cuit de plus en plus même à travers le legging mais le pire fut bien fesses nues car plus aucune protection, je me sens vulnérable et aussi un peu honteuse d être ainsi fessée, mais étant une véritable chipie et têtue par-dessus le marché, cela passe et mon naturel revient au galop, et je recommence à être insolente, du  coup Madame Mary me reclaque et dit à mon DLPFA, elle est toujours aussi chipie, et lui il répond oui très souvent pfff lol je vous jure ces fesseurs, ils sont de mauvaise foi ! je crois rêver là !



La fessée s’arrête au niveau du tiers de la punition initialement prévue car Madame Mary souhaite en garder pour la suite, elle passe donc le relais à mon DLPFA qui m’invite lui aussi à m’installer en travers de ses genoux, il commence sur mes fesses nues, il claque ouch cela faisait longtemps (quelques séances) que je n’avais plus gouté à sa main et bien il ne perd pas la main. Ça chauffe pas mal, les deux me convient à aller au coin, mes fesses sont chaudes, je retiens l’envie de me frotter car je connais les conséquences et là je n’ai pas envie de recommencer.



Quelques minutes après, j’ai l’autorisation de sortir du coin et m’empresse d’aller chercher l’entrée, Madame Mary a mis ma robe de manière à ce que l’on voit bien mes fesses et malheureusement on voit autre chose, je suis très pudique, cela me gêne beaucoup, je me sens de plus en plus honteuse et fébrile, limite à avoir envie de pleurer, je les avaient pourtant prévenus que je détestais cela mais personne ne m’écoute jamais et ils en font qu’ à leur tête , je prends sur moi pour ne pas gâcher la soirée, mais à cet instant i j’ai envie d’arrêter, mais je sais que je mérite alors je « joue » le jeu jusqu’au bout, j’ai pas envie de parler, je boude, mais ils n’aiment pas ce comportement et me le font comprendre en utilisant la brosse à douche, cet instrument est redoutable et cela mon DLPFA le sait et en général, j’obéis plus vite, c’est vraiment un instrument illégal sur moi sur les autres c’ est différent ….

C’est terrible mais j’endure sans trop me plaindre hormis des « ouilles, aie, et de l’aérobic ». Je pars au coin à nouveau, c’est vrai que je n’aime pas cet endroit où l’on s’ennuie mais là bizarre, je l’apprécie grandement, cela repose mes fesses du feu qui envahissent mes globes, je tente tant bien que mal de me tenir tranquille avec mes mains sur la tête mais parfois mon côté tête de mule est plus fort et je commence à bouger, ce qui n’échappe pas à l’œil vigilant de ces deux-là lol .

Madame Mary, arrive avec le paddle et m assène quelques coups ce qui a pour effet de me calmer, c’est « magique » le paddle en bois. Ensuite, je pars chercher mon plat principal à la cuisine, mes convives ont l’air de se régaler, je suis heureuse que mon repas leur plaise, je ne cherche aucunement bien sûr à les amadouer car cela n’est pas du tout mon style. Le plat principal terminé, je leur propose le dessert mais eux souhaitent plutôt continuer la punition, donc Madame Mary me re fesse pour finir les 120 claques prévues. Ensuite, elle me fait relever et là me demande de me mettre debout devant eux et me dit qu’il faut régler cette histoire de euh « que je ne dois pas faire de crise sur fb » quand elle ne peut pas me répondre, et donc elle utilise le martinet aux lanières bien lourdes, je déteste ce martinet, il fait très mal, je danse sous ses coups, j’en peux plus je suis au bord des larmes, j’ai du mal à compter jusqu’au bout. A la fin j’ai droit à la canne par mon DLPFA pour une histoire de couchers trop tardifs c’est récurrent, je sais mais je n’y peux rien, j’ai toujours du mal à m’endormir, et parfois malgré mes cachets aux plantes, cela est difficile, je dois compter douze coups, somme toute supportables car mon DLPFA est juste.



Je remercie Madame MARY de m’avoir punie et souhaite m’excuser de l’avoir traité d’ancêtre je ne le ferai plus pour sûr, et je souhaite également remercier mon DLPFA de l’éducation sévère qu’il m’octroie et d’être si intransigeant.


7 commentaires:

  1. superbe fessée mais pas vraiment meritée car lylye n'a quand meme pas tout a fait tort dans ses propos lol

    vg l'ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu verras avec ta gouvernante ce que cela fait de traiter les autres d'ancêtres!!

      Supprimer
    2. c 'est gentil pti pere mais il faut etre de bonne foi et assumer les conséquences de ses actes ;)

      Supprimer
  2. Je peux avoir l'adresse du restaurant ? Est-ce qu'on peux réserver par la fourchette?

    RépondreSupprimer