Bonjour à vous qui pénétrez sur mon blog Mi-ange/Mi-démon. Tout d’abord, pour les personnes âgées de moins de 18 ans, merci de cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite et BYE.

Bon maintenant que nous sommes entre adultes, je vous laisse découvrir ce blog. J’ai la chance de jouer dans le monde de la fessée, avec deux hommes, un que j’appelle « mon chenapan » et un autre qui est mon Educateur. Si j’ai fait ce blog, c’est pour vous faire partager la complicité que je vis avec l’un comme avec l’autre.

Vous trouverez donc des récits de l’éducation de mon chenapan, de mon éducation par mon Educateur, de fessées que j’ai reçues ou données avec d’autres personnes. Il y a aussi des récits tirés de mon imagination comme un long récit sur la vie au pensionnat, Aline et Thierry et d’autres.

J’ai essayé de classer cela par sujet et que j’alimenterai régulièrement. J’espère que vous vous y retrouverez et aurez plaisir à y revenir. Merci pour votre visite et n’oubliez pas les commentaires, cela fait toujours plaisir.

jeudi 13 mars 2014

Weekend chez mon chenapan en mars 2014.... 1ère partie


Ah quel weekend merveilleux que je viens de passer avec mon chenapan. Avec l’éducation que je lui donne, il est de plus en plus obéissant. Un pur régal pour la gouvernante que je suis.

Cette fois ci, c’est moi qui vais chez lui, c’est assez rare, car il ne veut pas que je me fatigue dans les transports, mais 3h de train ce n’est rien ! Et puis j’avais besoin de dépaysement et là la campagne me ferait le plus grand bien.

Vendredi après-midi et hop je saute dans le train, je passe mes deux heures à regarder un film sur ma tablette et me voilà arrivée à la gare ! Il m’attend et comme d’habitude, il a obéi à ma demande de tenue de chenapan, la chance qu’il a c’est qu’il fait un temps superbe ! Et oui un weekend en mars ensoleillé et chaud en plus ! Et mon chenapan a sorti ses bermudas de gamin comme j’aime.

On se fait la bise et le jeu commence immédiatement, il a une grande veste par-dessus son bermuda et je passe ma main dans le bermuda et sa culotte, et je le prends dans mes bras, j’adore faire cela et aller voir s’il a bien mis son rosebud comme exigé ! Il se raidit car il a honte et a peur de voir quelqu’un qu’il connait. Moi je m’en moque je ne connais personne. Je lui pince les fesses pour qu’il se décontracte. Ce qu’il fait immédiatement. Et j’arrive à toucher le rosebud, je le tourne un peu. Et j’en profite pour lui faire un bisou sur la joue pour le récompenser. Je retire ma main. Je verrai ensuite s’il a mis son anneau car il est puni ce weekend, il doit porter sa cage tout le weekend et n’aura pas le droit à aucun plaisir. Mais il sera là que pour le mien.

Nous arrivons vers sa moto, une très grosse avec un siège super confortable à l’arrière. 


Il met mon sac dans la boite derrière moi. Il me donne mon casque, je le mets, et je m’installe sur la moto, derrière lui. Je passe mes bras autour de lui et ma main est très baladeuse, elle s’égare vers son sexe pour sentir son anneau et là sur la moto les jambes bien écartées, il n’a pas le choix de se laisser faire. Je sens ce que je recherche, je lui tape sur l’épaule pour lui dire qu’il peut y aller. Et nous voici partir vers chez lui. Une maison en campagne et en hauteur. Elle est isolée donc aucun risque que des voisins entendent quoique ce soit ou voient quoique ce soit. Sa maison est entourée par un haut mur et la première maison est à 2 kms. L’endroit idéal pour nos jeux.

J’aime bien venir chez lui, je me sens détendue et pas de risque d’être surprise. Il prend mon sac et l’emmène à l’étage dans ma chambre. Il déballe mes vêtements pour qu’ils ne se froissent pas et met mes affaires de toilette dans ma salle de bain. Je m’allonge sur le ventre sur le lit et je dis :

  • Chenapan, je suis fatiguée et j’ai besoin d’un bon massage et d’un bon bain. Donc tu me fais couler un bain dans le jacuzzi et ensuite tu me feras un bon massage.
  • Oui Madame

J’aime savoir que je vais être ainsi dorlotée pendant 2 jours. Je me laisse aller à mes rêveries et j’attends que mon chenapan me dise que tout est prêt.

Je l’entends revenir et il me dit :

  • Votre bain est prêt Madame et j’ai mis vos sels de bain que vous préférez.
  • Très bien, retire-moi mes chaussures et mes chaussettes
  • Bien Madame.

Une fois fait, je me dirige vers le jacuzzi, je commence à me dévêtir et là je remarque qu’il me regarde.

  • Dis donc tu te crois où là, tu oses me regarder ainsi ?
  • Euhhh non Madame
  • Mais si tu me regardes, mais quel petit vicieux pervers ! File me chercher ta cage, cela t’apprendra.
  • Mais Madame, svp !!
  • Oui je vais t’en donner du svp, file !

Je me dépêche de me déshabiller et je me mets dans l’eau à la bonne température. Le jacuzzi est en fonction, j’adore les petites bulles qui me passent partout sur le corps. Je cale ma tête sur l’oreiller je commence à profiter de ce merveilleux bain. J’ouvre un œil et mon chenapan est là devant moi et qui attend que je m’occupe de lui.

  • Bon alors retire ton bermuda et ta culotte.
  • Oh Madame
  • Ne discute pas, et obéis
  • Oui Madame.

Il se déshabille et me montre sa cage.

  • Très bien, je te regarde la mettre et tu me donneras la clé ensuite
  • Bien Madame

Mon chenapan met sa cage puis me tend la clé, je la pose sur le bord de la baignoire. Je lui dis de mettre ma culotte sur sa tête et lui ordonne de venir avec moi dans l’eau pour me masser les pieds. Il entre, se met à genoux à mes pieds et s’attelle à sa tache. Alors là mon weekend commence bien. Je savoure ce délicieux massage des pieds, un pur moment de bonheur intense. Je me laisse aller et je sens ses mains remonter le long de mes chevilles et mollets. Je le sens très coquin mais je le laisse faire. J’ai envie qu’il soit ainsi, j’ai envie qu’il monte encore plus haut, même si après, je jouerais les offusquées par son comportement. Je le sens monter doucement, j’écarte les jambes pour le laisser monter encore plus haut, j’entrouvre légèrement les yeux et l’observe ainsi, il a tourné ma culotte et ses yeux me regardent par les trous. Ses yeux brillent de me voir ainsi détendue et offerte aux plaisirs qu’il va me donner. Ses mains sont maintenant sur mes cuisses je sens mes fesses se soulever sur ses genoux, je sens l’air frais venir sur ma vulve mouillée et pleine de mousse. Les mains de mon chenapan vont et viennent délicatement vers l’intérieur des cuisses si douces et sensibles. Je gémis et il s’enhardit. Il passe ses doigts doucement sur ma vulve, la caresse, il sait qu’il sera puni ensuite mais il continue. Il écarte mes petites lèvres puis entre un doigt délicatement dans mon vagin. Je me mords la lèvre et son pouce vient titiller mon clitoris. Je souffle, hummmm que j’aime cela. De son autre main, il vient faire des petites caresses délicates sur mon anus, il sait que j’appréhende beaucoup et n’essaie pas d’aller plus loin, il l’apprivoise jusqu’à ce que mon anus se détende et il laisse pénétrer le bout de son index. Mais il ne lâche pas les mouvements de son autre index dans mon vagin et de son pouce sur mon clitoris. Mes sens s’affolent, mes muscles se contractent, ma respiration s’accélère, je sens le plaisir monter doucement, puis quand il sent que je suis prête, il met un 2ème doigt dans mon vagin et accélère tous les mouvements et mon orgasme explose. Je laisse échapper un cri et tout mon corps se relâche. Je prends quelques secondes pour redescendre avec ses caresses douces, j’ouvre les yeux et lui dis :

  • Non mais dis donc Chenapan, c’est quoi ces manières ? qui t’a permis de me faire jouir dans autorisation ?
  • Ben cela vous a plu Madame, puisque vous ne m’avez pas arrêté !
  • Non mais je rêve là, tu as vu comment tu te permets de me parler ? tu vas me le payer très cher. Tu sors de l’eau et tu t’essuies. Tu resteras nu toute la soirée. Et tu vas avoir ton plug toute la soirée !! fini le petit rosebud.
  • Mais Madame, svp
  • File je ne veux plus te voir
  • Oui Madame

Je me cale de nouveau dans mon bain et je réfléchis à sa punition, une punition bien honteuse comme il aime tant. Je sors de mon bain, une idée commence à germer dans mon esprit diabolique.

Je sors, je m’essuie et je me mets en chemise de nuit. Une petite nuisette noire très aguichante comme une gouvernante a le droit de porter. Je descends dans le salon, il a fait une flambée dans la cheminée, il fait bon, heureusement vu ma tenue et surtout la sienne. Je m’assieds sur le canapé et je l’appelle.

  • Chenapan, où es-tu ??
  • Je suis là Madame, je prépare le repas, c’est presque fini
  • D’accord, quand tu as fini, tu viens me rejoindre
  • Oui Madame

J’en profite pour faire un tour sur le net pour lire mes mails.

Je l’attends arriver et lui dis :

  • Tu vas me chercher tes pinces à sein, ton plug et ton nouveau martinet que je t’ai offert
  • Ah bon ??
  • Oui file
  • Oui
  • Oui qui ?
  • Oui Madame

Il revient rapidement avec tout ce que je lui ai demandé. Il les pose sur la table basse devant moi. Je les prends les uns après les autres et je lui fais un signe pour qu’il se mette à genoux devant moi. Il le fait et je prends les pinces à seins, je pince mon bout de doigt, je les règle, et je lui installe sur les seins, il grimace mais n’ose rien dire.

  • Voici ta punition pour avoir osé me faire jouir et pour ta façon de m’avoir répondu.
  • Oui Madame
  • Tourne-toi, je vais te mettre le plug
  • Oh non Madame, svp, pas celui là, il est gros
  • Je le sais, je te rappelle que c’est une punition, pas un plaisir
  • Oui Madame
  • Allez dépêche toi, retourne toi, à 4 pattes, les fesses en l’air entre mes jambes, oui voilà, très bien. Mmmm j’aime beaucoup quand tu es ainsi dans cette position, j’ai une belle vue et je peux te claquer les fesses comme je veux.

Je prends une noisette de vaseline, pas trop sinon le plug ne restera pas dans l’anus. Celui-ci est très dilaté au vu de sa position. Je le caresse, je tourne doucement puis j’enfonce le doigt avec la vaseline, il tente de serrer les fesses, je lui donne immédiatement une claque sur la cuisse. Il se remet bien immédiatement. Je prends le plug et je le positionne sur l’anus et je l’enfonce, et à chaque tentative de serrer, je le claque sur la cuisse. Et voilà il est enfoncé, je le tourne un peu, tapote dessus puis je lui dis de se relever et de mettre ses mains sur la table basse. Je prends le martinet, et je passe ma main sur ses fesses, puis je lui donne un premier coup de martinet. Il sursaute et me dit aie. Quel comédien, j’ai à peine claquer. Je lui en donne un 2ème mais un peu plus fort. Puis je continue, je sais qu’il aime le martinet, et j’apprends à mieux le donner grâce à lui. Même si j’ai toujours une certaine appréhension de claquer trop fort ou pas assez fort ou au mauvais endroit. Mais ses fesses rougissent de plus en plus. Je passe de nouveau ma main sur ses fesses et je reprends. Je ne le ménage pas, je lui dis des phrases pour lui faire bien honte, et là je me rends compte qu’il est mouillé.

  • Mais dis donc, tu mouilles comme une fille
  • Oh Madame quand même je ne suis pas une fille
  • Ah bon et c’est quoi là parterre ??

Il baisse la tête car il a honte.

  • Ben puisque tu es une fille, demain tu seras en jupe toute la journée
  • Oh non Madame, pas ça
  • Tu as osé me dire non ?
  • Euhh ben euhhh oui
  • Très bien, tu seras en jupe et sans culotte

Il baisse la tête et il sait que je ne lâcherai pas. Je reprends la fessée mais à la main. Une fois que ses fesses sont bien chaudes et bien rouges, je lui dis :

  • Va chercher ton paillasson, tu le mets sur ta chaise et on va manger
  • Je ne vais pas manger sur le paillasson ?
  • Ben si pourquoi ?
  • Mais Madame j’ai mal aux fesses et cela va être pire
  • Mais dis donc, est ce que je te demande ton avis ? non alors tu obéis et de suite
  • Oui Madame

On passe à table et on mange un repas excellent. Il cuisine très bien tous les plats locaux d’auvergne, un pur régal même si ce n’est pas bon pour le poids tous ces plats avec du fromage.

23 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci!!! je suis entrain d'écrire la suite!!

      Supprimer
  2. tu me feras jamais ca hein surtout le paillasson hein c'est vrai apres tout jsuis plus sage que ton chenapan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me tente beaucoup!! mais alors beaucoup!! je crois que je vais en acheter un juste pour toi!! mdrrrrr

      Supprimer
    2. naaannnnnnn toplait jsuis sage en plus *_* (si si on y croit)

      Supprimer
  3. ahahahahahahahahahahahahaha je ne te crois pas!!!!

    RépondreSupprimer
  4. étrangeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuh jcomprends pas pourquoi mystère :D

    RépondreSupprimer
  5. surprenantttttttttttttttttttttt j'emmène mon paillasson le 2?? : D

    RépondreSupprimer
  6. oui chipinette super idée le paillasson hahahahaha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon je vais conseiller cela à tes fesseuses, elles vont te faire faire connaissance avec lui aussi!! ahahahahah

      Supprimer
  7. VG vais le soumettre a PP si tu veux !!

    Nan Chipinette toplait pas ca :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais réfléchir!!! mais cela me tente bien quand même!! :-p

      Supprimer
  8. Réponses
    1. je suis entrain de l'écrire!! donc ça va venir!! ;-)

      Supprimer
  9. et voilà j'ai rajouté la photo de la moto de mon chenapan, elle est pas belle???? en tout cas, elle roule vite et c'est pas moi qui aurais le PV pour l'excès de vitesse mais c'est moi qui donnerais la fessée au cas où!!! :p

    RépondreSupprimer
  10. Même pas été flashé... Ouf mes fesses sont à l'abri

    RépondreSupprimer
  11. Mes pauvres petites fesses n'ont pas été épargnées par Madame et je dois confirmer que rester assis sur un paillasson pendant tout le temps du repas c'est une expérience bien cuisante. Madame ne manque jamais d'imagination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais il en faut pour entretenir ton obéissance!!!!!

      Supprimer
  12. Pour le plug qui ressort, différents modèles de plug font différemment... J'ai connu le plug qui ressort tout seul, le petit plug qui peut rentrer entièrement, garde comprise, avec les mouvements (dangereux mais heureusement il a suffi de "pousser" pour qu'il ressort), et ceux qui vont bien.

    Une position assez pratique pour la mise en place c'est comme pour mettre une couche à un bébé, mais en écartant les cuisses en les remontant, et on demande au puni ou à la punie de les tenir ainsi.
    La vaseline est je trouve plus humiliante mais les gels à base d'eau nécessitent moins de nettoyage.

    Généralement avant le plug ou la sodomie le partenaire pénétré doit passer aux toilettes puis recevoir un petit lavement, à répéter si expulsion sale.

    RépondreSupprimer
  13. Sinon... je ne sais pas si cela tenterait le chenapan, mais parfois madame me sodomise avec un gode-ceinture; enfin plus précisément un gode en silicone qui se met dans son vagin et qui peut optionnellement se maintenir par une ceinture.

    Nulle brutalité, elle prend le temps de me lubrifier et de lubrifier (ou de me faire lubrifier) l'engin, qui a un diamètre un peu inférieur à celui de mon pénis. Elle pénètre doucement et progressivement (ce n'est pas comme un petit plug, le sphincter résiste pas mal). Une fois le sphincter bien dilaté (un peu de patience) elle peut me coïter, ça va et vient plutôt bien.

    Il y a un petit inconfort lors de la pénétration, mais après ça passe. Par contre ça laisse un petit souvenir, on sent qu'on s'est fait enculer...

    Je recommande fortement un petit lavement (voire deux si le premier ressort sale) avant pour éviter les salissures.

    Ma femme prétend que cet acte m'a rendu plus conscient de ce que la pénétration implique pour elle. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais que beaucoup d'hommes aiment cette pratique quand ils sont sous la coupe de leur gouvernante mais moi je n'aime pas, je n'aimerais pas sodomiser ainsi mon chenapan, et lui non plus, il aime que je le titille à ce niveau, que j'utilise un plug gonflable, mais cela s'arrête là!

      Supprimer
    2. Oh, chez nous la sodomie, dans un sens comme dans l'autre, c'est tout de même assez épisodique. La plupart du temps si jeu anal il y a, c'est titillement externe, thermomètre, suppo, plug (vibrant), ou toucher rectal... Jamais essayé le plug gonflable!

      La sodomie, c'est un acte de confiance et où il faut faire preuve de beaucoup de douceur (absolument pas le cliché de brutalité). Madame et moi trouvons cela plutôt amusant, sa position favorite pour cela est que je me mette sur le dos et que j'ouvre grand, ça fait une sorte de "missionnaire" inversé.

      Supprimer